Objectif

Une initiative citoyenne pour une législation européenne qui stimule la rénovation des bâtiments existants et met fin à leur démolition poussée par la spéculation.

Aujourd'hui, les bâtiments sont considérés comme des investissements plutôt que comme des espaces de vie. Du fait de la spéculation financière, des millions de mètres carrés restent vacants et se dégradent, ou sont démolis et remplacés : des maisons familiales fonctionnelles aux espaces industriels et de bureaux abandonnés. Cette pratique crée des problèmes sociaux et environnementaux. Les gens se retrouvent sans espace habitable et les ressources sont inutilement sollicitées pour la construction de nouveaux bâtiments.

Alors que l'attention du public se porte sur des domaines tels que la mobilité et l'énergie, le secteur du bâtiment joue un rôle important dans les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui. L'industrie du bâtiment est responsable de 38% des émissions mondiales de CO2. Toutes les parties concernées - du secteur immobilier aux architectes en passant par l'industrie de la construction - influencent profondément notre environnement et le tissu de nos sociétés.

Nous assistons à la destruction sans fin de notre environnement et au gaspillage de ressources précieuses. Pourtant, nous entretenons un système dans lequel il est moins coûteux d'acheter quelque chose de nouveau que de se soucier de l'ancien. Nous entretenons un système qui donne la priorité au profit financier plutôt qu'au bien-être des personnes et de la planète. Un système dans lequel la rénovation et l'adaptation sont secondaires par rapport à la démolition et à la construction de nouveaux bâtiments. Tout cela au mépris des conséquences sociales, économiques et environnementales dramatiques.

La sensibilisation du public, notre système de valeurs et la législation existante permettent de maintenir le mode de vie de cette société.

Sensibilisation, Valeur, Législation

Sur les marchés occidentaux, les immeubles sont devenus non seulement un investissement, mais aussi un objet de spéculation financière. De nombreux investisseurs achètent des biens immobiliers, non pas dans l'intention de les habiter ou de les louer, mais plutôt dans l'attente d'une plus-value financière. Cet élan spéculatif est intensifié par divers facteurs, et ses répercussions peuvent être profondes.

Notre système est conçu pour démolir et reconstruire. Cela a fonctionné dans le passé, lorsque les ressources semblaient inépuisables et que les nouvelles constructions étaient moins chères, plus rapides et plus faciles à mettre en œuvre que la rénovation contraignante de bâtiments existants. Les pénuries actuelles de matériaux et d'énergie nous montrent que ce système ne fonctionne plus et que les ressources sont limitées.

Il est essentiel que le rôle de l'industrie du bâtiment dans les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui fasse partie de nos conversations quotidiennes, car son impact sur nos vies est dramatique.

L'intersection entre la spéculation et les besoins des communautés et des écosystèmes est complexe. Si le développement est essentiel à l'évolution d'une société, il est tout aussi crucial de veiller à ce qu'il ne se fasse pas au détriment de bâtiments fonctionnels et qu'il ne nuise pas aux communautés existantes. Notre objectif est de dévoiler les pratiques spéculatives et nuisibles du développement immobilier, et leur impact sur chacun d'entre nous.

Raison 1 : Le Profit au Détriment de la Communauté
L'attrait de gains financiers importants peut parfois éclipser les besoins de la communauté ou la valeur sociale des structures existantes. Les bâtiments qui servent de centres communautaires ou de logements abordables peuvent être vendus et démolis pour faire place à des appartements de luxe, des centres commerciaux ou des bureaux, ce qui modifie le tissu social des quartiers.

Raison 2 : Gentrification et Rénovation
Lorsque les quartiers deviennent plus branchés ou font l'objet d'une rénovation urbaine, il est d'usage de remplacer les structures anciennes, qui ont parfois une valeur historique ou culturelle, par de nouveaux aménagements qui s'adressent à une population plus aisée. Cela peut faire grimper la valeur des propriétés dans ces quartiers, souvent au détriment des communautés installées de longue date.

Raison 3 : Modernité Perçue
Dans certains cas, les nouvelles constructions sont perçues comme plus attrayantes ou plus modernes que les bâtiments plus anciens, même si ces derniers sont structurellement sains et fonctionnels. La volonté de modernité et le désir d'attirer une certaine population ou clientèle peuvent inciter les promoteurs à raser et à reconstruire.

Raison 4 : Valeur du Terrain vs. Valeur du Bâtiment
Souvent, dans les zones privilégiées, la valeur du terrain dépasse celle du bâtiment lui-même. Un vieux bâtiment occupant un terrain peut générer moins de revenus ou avoir une valeur perçue plus faible que la nouvelle structure qui pourrait le remplacer. La vision spéculative consiste souvent à démolir les bâtiments existants pour faire place à des constructions plus denses, plus hautes ou plus modernes qui promettent un retour sur investissement plus élevé.

Raison 5 : Incitations et Allègements Fiscaux
Dans certaines juridictions, des incitations fiscales sont associées aux nouvelles constructions ou aux nouveaux développements urbains, ce qui rend financièrement avantageux pour les propriétaires de démolir et de reconstruire.
 Pour profiter des avantages liés à l'amortissement, les bâtiments en activité sont souvent démolis pour être remplacés par de nouvelles constructions, parfois plus petites. Ces nouveaux actifs permettent aux propriétaires d'optimiser la fiscalité de leur portefeuille immobilier. Cette stratégie privilégie les gains financiers par rapport à l'utilité de l'espace.

Raison 6 : Bulles Spéculatives et Risques
Lorsque les marchés immobiliers s'échauffent, une sorte de mentalité de troupeau peut s'installer, chacun voulant avoir sa part du "prochain grand projet". Dans un tel contexte, même les biens immobiliers fonctionnels et utilisés peuvent devenir des cibles d'acquisition et de réaménagement, sous l'effet de la croyance spéculative en d’éventuels bénéfices futurs.

Le Drame de la Démolition

D'ici 2050, nous aurons démoli 2 milliards de mètres carrés d'espace existant en Europe. D'Amsterdam à Athènes, de Riga à Rome, nous démolirons l'équivalent de la moitié du parc immobilier allemand et plus que Paris ou Berlin dans leur intégralité. A leur place, nous aurons construit des milliards de mètres carrés de nouveaux espaces en remplacement de ce qui existait déjà. Cela soulève trois questions principales:Perte de logement, perte d'emploi et perte d'énergie.

Enjeu social = Perte de Logement
Nous démolissons des bâtiments existants qui pourraient accueillir aisément plus de 50 millions de personnes, alors que la dure réalité est que, chaque année, d'innombrables personnes perdent leur logement en raison de la démolition et de l'augmentation des prix des nouvelles constructions.

Il y a deux malheureuses réalités: tout d'abord, les bâtiments existants sont le plus souvent démolis sans autre raison que le profit financier. Les locataires sont expulsés parce qu'il est plus rentable de démolir et de construire de nouveaux logements que de rénover ou d'entretenir le bâtiment existant. Deuxièmement, même si de nouvelles unités de logement sont construites, les occupants d'origine sont souvent incapables de revenir en raison de l'augmentation des coûts à des niveaux exorbitants.

Enjeu économique = Perte d'emplois
Dans le secteur du bâtiment, ce sont surtout les grands acteurs qui profitent de la démolition et de la construction de nouveaux bâtiments. Les petites et moyennes entreprises ont la possibilité de prospérer grâce à des projets de rénovation et d'adaptation.

92% des agences d'architecture en Europe comptent de un à cinq employés. Avec un taux de rénovation qui doit tripler pour loger tous les citoyens de l'UE, ces petits cabinets bénéficieraient financièrement de l'augmentation des opportunités de projets.

Enjeu écologique = Perte d'énergie
Notre environnement bâti est porteur d'une énergie intrinsèque considérable, englobant d'innombrables tonnes de CO2. Chaque fois que nous démolissons un bâtiment, nous gaspillons toute l'énergie déjà investie dans sa construction.

Le secteur du bâtiment est responsable de 1 degré sur 3, soit ⅓ des émissions de CO2. Au total, les bâtiments de l'Union Européenne sont à eux seuls responsables de 36% des émissions de gaz à effet de serre, une proportion vertigineuse. Mais le problème ne se limite pas aux émissions.

Let’s fix it!

The Renovation Story

Nous avons besoin d'une transformation socio-écologique du parc immobilier existant. Cela signifie que nous devons changer nos attitudes et nos pratiques en reconnaissant la valeur des bâtiments existants et en soutenant leur rénovation. La rénovation est une excellente réponse pour garantir des espaces de vie abordables et soutenir les petites et moyennes entreprises du secteur du bâtiment, tout en réduisant massivement les émissions de CO2. La vague de rénovation, initiée par l'Union européenne dans le cadre du "Green Deal", peut aider les gens à vivre dans de bien meilleures conditions et s'avérer économiquement avantageuse à long terme.

Cette transformation prend du temps, mais nous avons élaboré une feuille de route simple et précise : Préservation, Adaptation, Rénovation, Transformation

​Préservation : Réutiliser plutôt que démolir !
Nous appelons à la préservation des bâtiments existants et de l'énergie qui y est déjà investie. Ce faisant, nous pouvons économiser des ressources précieuses et sauvegarder les valeurs sociales et culturelles. Notre objectif est de donner la priorité à la réutilisation plutôt qu'à la démolition, en faisant le premier pas vers la création d'espaces de vie abordables pour tous.

​Adaptation : Adaptez, n'abandonnez pas !
Nous appelons à l'adaptation des structures existantes et des espaces sous-utilisés. Ce faisant, nous pouvons donner au parc immobilier de l'Europe une nouvelle finalité et une nouvelle histoire, en recadrant la perception de la valeur de ce qui existe déjà. Notre objectif est d'adapter les bâtiments qui ne sont plus utilisés, afin de renforcer le potentiel du parc immobilier existant.

​Rénovation : Construire pour l'avenir !
Nous appelons à la rénovation, à la réparation et à l'entretien des bâtiments existants. Cela permet de réduire les déchets et les émissions de CO2. Notre objectif est de rénover en tenant compte de l'avenir, ce qui signifie que nous devons (re)construire de manière durable, en limitant l'utilisation inutile de matériaux supplémentaires et les nouvelles constructions, aujourd'hui et à l'avenir.

​Transformation : Changer les valeurs !
Nous appelons à la transformation des structures existantes d'un point de vue social, environnemental et économique. Notre objectif est de mettre en œuvre des politiques qui garantissent l'équité, la résilience et le renforcement des communautés. Nous avons besoin de nouveaux récits culturels : ne plus considérer les espaces comme des marchandises, mais comme des nécessités.

Imaginez que vous demandiez un prêt bancaire pour des travaux de rénovation. Les banques doivent se réassurer trois fois plus pour une rénovation que pour une nouvelle construction. Les taux d'intérêt augmentent et les gens sont presque obligés de reconstruire. Vous voyez : nous sommes dans un cercle vicieux.

Alors, comment opérer un changement et modifier la réalité ?

HouseEurope! l'initiative citoyenne européenne

Il existe déjà un grand nombre de personnes, de groupes, d'initiatives et d'organisations qui font la différence en prônant une transformation socio-écologique du parc immobilier existant. Nous souhaitons soutenir ces efforts en apportant notre expertise et nos outils. En plus de quinze ans de développement de projets de reconversion et de rénovation, nous avons affiné une pratique qui considère la législation et le récitcomme des outils actifs de conception.

C'est pourquoi nous avons décidé de lancer une initiative citoyenne européenne appelée HouseEurope!. Pour faire simple, une initiative citoyenne européenne, ou ICE, est un excellent outil de démocratie directe. À l'instar des référendums suisses qui permettent un vote populaire sur de nouvelles lois, l'ICE permet aux citoyens de tous les pays de l'UE de proposer de nouvelles lois ou des modifications aux lois existantes. Si un million de citoyens européens issus d'au moins sept pays soutiennent la cause, la Commission Européenne doit examiner la proposition et créer un groupe de travail. Les citoyens peuvent ainsi participer directement au processus d'élaboration des politiques de l'UE et contribuer à attirer l'attention sur des questions importantes.

Ensemble, nous visons une alternative à la législation actuelle qui favorise la démolition et la reconstruction au détriment de la rénovation et de l'adaptation. Mais pour y parvenir, nous avons besoin que tout le monde comprenne, rejoigne et soutienne l'appel. Nous avons besoin les uns des autres!

Rejoindre, Soutenir, Signer

Vous louez un appartement ? Vous êtes propriétaire d'un immeuble ? Vous vous souciez de l'environnement? Vous travaillez dans le secteur de la construction ? Presque tout le monde est ou sera concerné par les pratiques immobilières spéculatives et les dommages qu'elles causent. Car voilà : toutimmeuble peut être voué à la démolition ! En effet, la spéculation alimente les démolitions et les nouvelles constructions. Cela s'accompagne d'une perte de logements, d'une perte d'emplois et d'une perte d'énergie.

Vous pouvez faire la différence - mettez fin à cette pratique et changez la réalité ! Avec votre soutien, votre voix et votre signature, nous pouvons faire pression en faveur de réglementations qui reconnaissent et protègent la valeur des bâtiments existants. Mais il ne s'agit pas seulement de matériaux et d'énergie ; il s'agit aussi des valeurs que nous défendons en tant que société. En activant les bâtiments qui ont été abandonnés, nous ouvrirons la voie à un avenir vivable - pour nous-mêmes, nos enfants et toutes les générations futures.

État d'avancement: nous sommes actuellement en train de rédiger notre proposition législative. Inscrivez-vous au bulletin d'information et recevez des mises à jour sur l'initiative et un rappel lorsque la période de signature commence.